Aussillon.fr

Mes démarches

Parcours croisés à la médiathèque

13/10/2014

Cliquez sur les images pour agrandir




Djilali Bencheikh et Paul Gounelle seront ce 16 octobre à l’espace Claude-Nougaro (18h30) pour une « Rencontre du jeudi » exceptionnelle, puisqu’elle va réunir deux anciens concitoyens d’un village algérien, avant l’indépendance en 1962. Le premier, né dans la vallée du Cheliff proche des Affats, entre Oran et Alger, est devenu universitaire, journaliste à Paris et écrivain couronné de succès (4 ouvrages à ce jour), Djilali Bencheikh (70 ans). L’autre fut professeur d’histoire et géographie au collège Bonnecombe (aujourd’hui J.L. Etienne) durant quatorze ans, Paul Gounelle (66 ans). C’est le hasard qui va rassembler les deux hommes, comme l’explique le Mazamétain (depuis 1974) : « Je suis tombé sur le livre de Djilali (« Tes yeux bleus occupent mon esprit », prix Maghreb de l’association des écrivains de langue française). Il y évoque mes parents (Albert et Suzanne), instituteurs aux Affats, où j’ai grandi jusqu’en 1962. Je l’ai contacté par mail et il a accepté de venir parler de son livre et de son enfance, qui fut aussi la mienne. » Avec quatre ans d’écart, Djilali et Paul ont donc vécu dans un « bled » perdu de l’Algérie alors française. « J’ai été très heureux aux Affats. Avec Djilali, nous avons fréquenté la même école et joué aux mêmes jeux. Dans le bouquin, il parle de mon vélo. » Cinquante ans après, les deux hommes pourront se remémorer leurs souvenirs algériens. « Il y aura beaucoup d’émotion, assure Paul Gounelle. Nous avons eu le parcours des exilés, entre terre natale, errance et nouvelle patrie. » Deux « parallèles » vont donc se croiser à la médiathèque jeudi soir. Évidemment, la « guerre » sera en toile de fond de la conférence. « C’était l’affaire des grands. L’enfance et l’école étaient des oasis dans le conflit. » L’entrée à la Rencontre est libre et gratuite.


Contacts mairie

Cliquez ici pour nous contacter. Tél : 05 63 97 71 80

Météo Aussillon

Accès à la ville

plan

Journal Municipal

Lo Montanhol

Lo Montanhol